Jetez-moi tout ça

18 août 2011 à 09:03 | Publié dans Souvenirs | 4 commentaires
Étiquettes : , ,

Hier soir j’ai fait du rangement dans mon cabinet. En réalité j’ai COMMENCÉ à faire du rangement, parce que ce n’est pas en une soirée que ça peut être réglé.

Principe numéro 1 : pour ranger il faut faire de la place. En effet, il n’y a plus de place nulle part dans mon cabinet ni chez moi, donc il faut faire du vide.

Principe numéro 2 : Selon les principes des vases communicants, on va commencer par l’extrémité ultime de la chaîne de rangement, la cave du cabinet.

Je m’explique : quand on n’a plus de place, on se dit que tel objet on y tient, il peut encore servir, on ne veut pas le jeter, donc on le met A LA CAVE.
Viens le jour où même à la cave il n’y a plus de place, et donc, l’objet, après un certain temps passé à la cave, va pouvoir être jeté.

Remarquez bien, j’aurais pu le jeter il y a 15 ans, quand je l’ai descendu à la cave, mais non. Le stage à la cave est une étape nécessaire chez les Jasamod avant une séparation définitive.

Ainsi fut entrepris, hier soir, à la lueur de la minuterie. Donc on commence par la cave.

J’ai pu faire disparaitre des objets sans doute de collection, comme un Mac de 1992, date à laquelle nous, les Mac-addict, nous sommes passés à l’ennemi, au monde PC.
(Ironie de l’histoire je reviens au monde Apple par l’iPhone et l’iPad…)
Bon à propos du Mac, n’essayez pas de le récupérer comme une pièce de collection, les encombrants ont dû le prendre ce matin, à moins qu’un passant malin ne l’ai emporté avant, avec tous les modes d’emploi utiles, son imprimante, des disques durs, toute la connectique.
Et puis d’autres appareils aussi inutiles et hors service , par exemple un lecteur de K7 audio, je suis sûre que les jeunes ne savent même pas à quoi ça ressemble une cassette audio, et puis j’ai déjà numérisé les cassettes vraiment importantes, les enregistrements perso, ceux qui n’existeront jamais en CD…) et puis de toute façon s’il est à la cave c’est qu’il ne fonctionne plus….

Ça, c’était le plus facile.

Ensuite sont arrivés les cartons de livres.

Il faut dire que chez les Jasamod on aime les livres, on a tendance à en acheter, beaucoup, et on a du mal à s’en séparer. Je ne parle pas des livres de qualité, non, ceux là figurent dans la bibliothèque familiale, mais il y a les livres de nos études, ceux qui sont trop abîmés pour être exposés, ceux qu’on a lus le temps d’un été mais qui ne valent pas grand chose… La collection de livres en 25 volumes (1 carton entier) que M. Jasamod a reçu en cadeau de sa môman quand il avait 10 ans, et dont il ne séparerait pour rien au monde.
Bref la discussion a été ardue, on a jeté un tout petit peu, on a gardé beaucoup, mais finalement on a bien dû libérer un mètre cube dans cette cave.

Remontés dans le cabinet, car je vous rappelle que nous en étions à la première étape, nous avons attaqués la deuxième étape : dans les placards du cabinet voir ce qui peut être jeté directement, et ce qui doit transiter par la cave « maintenant qu’il y a de la place ».
Je vous passe sur les difficultés de départ : pour ouvrir les placards en question, trouver où la secrétaire, qui est en vacances, a rangé les clés, etc.

Et là placards ouverts, découvrir des trésors :
Bien rangés dans des chemises cartonnées, toute une époque de ma vie, il y a 10 ans à peine, que j’avais un peu oubliée.
Toutes ces formations auxquelles j’avais participé, que j’avais organisées parfois, les réponses aux appels d’offres ( les initiés comprendront, je ferai un billet sur ce sujet un jour, quand le formalisme devient plus important que le contenu), les signatures des présents, les programmes, les échanges de courriers, bref tout ce travail énorme fait il y a seulement quelques années…
Mais aussi la poupée de mon enfance que je n’avais jamais voulu jeter (intouchable elle, hein!), des notes de cours quand j’étais à la fac, etc…
bref, en deux heures, j’ai re-vécu une partie de ma vie…

Malgré tout j’ai réussi à jeter un nouveau mètre cube de paperasse.

Après cet exploit (ne riez pas, c’est difficile de jeter!), épuisés (4 heures de manutention, des kilos de papier ou de matériel déplacés, des décisions difficiles prises) nous avons arrêté.

Demain (c’est à dire aujourd’hui, brrrr ), il faudra continuer. Le plus dur n’est pas fait, il va falloir ranger dans l’espace libéré ce qui s’entasse à côté du bureau, derrière le bureau et même sous le bureau.

Mais c’est une autre histoire…

Publicités

4 commentaires »

RSS feed for comments on this post. TrackBack URI

  1. Quel courage …
    Cela me laisse rêveuse et me fait sourire (jaune) tant cela me renvois à la dure tache que je devrais théoriquement moi aussi entreprendre …. mais pour l’instant je procrastine … Ce qui ne m’empêche pas d’adresser mon soutien aux autres !

    • C’est pas vraiment du courage, j’ai attendu le dernier moment, c’était devenu une impérieuse nécessité 😉

  2. Bonsoir
    Quelle ardeur, je sens que je vais revenir souvent sur le blog pour lire et relire car je fais comme Catherine, je procrastine à fond.
    Je retarde l’échéance jusqu’au moment oû je vais fermer définitivement le cabinet. Ça va viendre ;-
    A la fin de l’été, promis je m’attaque. Ai encore le temps de lire et relire ce post pour me booster !

    • ben oui, il faut imaginer le résultat, des pièces nettes, fini l’encombrement, terminé les boites d’archives qui débordent… ca donne de l’énergie, et c’est vrai qu’il en faut! moi je fais ça en fin de vacances, car impossible en période de travail (pas le temps et vraiment pas le courage)


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.
Entries et commentaires feeds.

%d blogueurs aiment cette page :