Mais comment font-ils?

3 novembre 2011 à 17:04 | Publié dans twitter, Vacances | 5 commentaires
Étiquettes : , ,

Cela fait maintenant quelques mois que je suis sur twitter.

J’apprécie toujours autant les discussions, et l’atmosphère qui règne, en tout cas dans le petit monde que je lis.

Il y a souvent beaucoup d’humour, et il m’arrive d’éclater de rire devant un tweet particulièrement réussi… Il y a des histoires tristes aussi, mais quoi qu’il en soit, on a l’impression (l’impression seulement, hein, je ne me fais pas d’illusion) d’appartenir à un groupe (je n’aime pas le mot communauté).

Je fais plein de découvertes, en particulier des blogs avec des articles passionnants, par des médecins, des vétérinaires, des étudiants, des pharmaciens, des sages-femmes, des aides soignantes, des infirmières, et aussi des personnes extérieures au monde médical.

Je suis certainement un peu trop enthousiaste, mais je découvre qu’il y a un grand nombre d’auteurs de qualité parmi les rédacteurs de ces blogs. Ils élargissent le champ de notre petite vie, les horizons divers dont ils sont issus permettent d’ouvrir son esprit à d’autres modes de pensée, à des points de vue différents…

Bien sûr il y a le pire aussi, comme tout moyen d’échange et de communication, mais pour le moment j’ai réussi à l’éviter sur twitter en tout cas.

MAIS….

car il y a un mais…

Cette lecture, cette découverte, cette ouverture, nécessitent du temps, et même beaucoup de temps.

Autour de moi, on trouve que je suis accroc, un peu trop sans doute…

J’ai d’ailleurs essayé de convertir mon entourage proche, avec un succès mitigé pour le moment…

Je consacre parfois plus d’une heure rien qu’à lire des tweets et quelques-uns des liens proposés…

Certains jours, quand j’ai beaucoup de travail, je n’ai pas le temps de me connecter du tout! Même quand je suis en vacances, il me paraît impossible d’être présente en permanence, de répondre à tout, de réagir à tout.

Et je me pose LA question : comment font-ils?

Ils travaillent, ils tweetent, mais quand? pendant leurs consultations? juste après?

Ils réagissent tout au long de la journée, du matin au soir, et quasiment en permanence… (c’est l’impression qu’ils me donnent en tout cas).

Je suppose qu’ils tweetent de leurs ordinateurs (ce que j’ai un peu de mal à faire, je n’ai pas trouvé le programme adéquat, je tweete essentiellement de l’iphone ou de l’ipad).

J’aimerais bien en rencontrer un, de twitto, dans la vraie vie, et voir comment il fait pour vivre sa vie et tweeter en plus…

Amis twittos, en tout cas, je vous admire…

Donnez-moi votre secret.

Publicités

5 commentaires »

RSS feed for comments on this post. TrackBack URI

  1. Moi j’suis comme toi, un peu dépassée 🙂 Je twitte pas au boulot, franchement pas le temps… et je passe moins de temps sur twitter qu’au début, parce que c’est chronophage. Finalement, j’y passe pour faire coucou, prendre des nouvelles, et je retourne à ma « vraie » vie, celle sans pseudo 🙂

    • oui , c’est un peu comme ça que je fais moi aussi maintenant… 😉

  2. je me pose la mm question
    j’ai le mm genre d’addiction (un peu semblable à l’addiction à la lecture)
    perso je me connecte dès que je peux jamais à mon cabinet parce que je n’ai pas internet (et vue mon addiction j’hésite) devant la télé le soir , la nuit qd tt le monde dort ou le matin au réveil avant de décider de me lever.
    twitter prend énormément de temps parce qu’il y a bp de choses intéressantes tandis que sur fesse bouque (sous mon vrai nom) il y a un max d’ados ou de jeunes adultes (qui sont des proches) qui envoient n’importe quoi rarement intéressant.
    je crois qu’il faut le prendre un peu comme si on se retrouvait seul à vivre , travailler, manger, dans une grande bibliothèque et à chaque fois se pose la question « je vis ou je lis?  » je sors prendre l’air ou je finis ce bouquin qui me semble génial ?
    (voici un exemple de mon addiction :http://le-rhinoceros-regarde-la-lune.over-blog.org/article-26375007.html)
    lutter mais modérément …pas d’autre soluce …

    • j’ai lu ton article, oui moi aussi je suis addict aux livres… Mais aujourd’hui, le temps que je passe sur twitter c’est du temps que je ne passe pas à lire…

  3. Il y a une cyberaddiction, celle aux réseaux sociaux ne porte pas encore de nom spécifique mais ça viendra.
    Ma façon de l’utiliser s’est transformée en ouvrant le blog, mon following/followers est une base de données avec laquelle j’interagis.
    Mais je ne lis pas tout et d’ailleurs les liens « intelligents » que je vois passer, je les sauvegarde pour les regarder + tard (puis j’oublie …).
    L’insomnie et avoir un emploi du temps très fractionné permet aussi d’être « présent » sur ce virtuel.
    Mais tweeter en période de grosse activité professionnelle c’est pas possible voire pas souhaitable.


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.
Entries et commentaires feeds.

%d blogueurs aiment cette page :